Du lesbianisme en Clovis Trouille, peintre français (1889-1975)

et Germain Nouveau, poète français (1851-1920)
 

 

Page dédiée à une Femme qui s'habille, paraît-il, comme une bonne Soeur !

 

 

 
Provocateur, insolent, subversif, antimilitariste, anticlérical, obsédé par le S -sexe ou surréalisme-, proche de Sade qu'il illlustre, Clovis Trouille rend ci-dessus un hommage appuyé à quelque activité conventuelle interdite. L'artiste donna différents titres à ce tableau (73 x 60 cm) exécuté en 1952 : Les heureuses, Sous le charme, Hommage à Diderot, Alchimie érotique ou Rêve Claustral en référence à ce poème de Germain Nouveau. La strophe à l'accent saphique ci-dessous en caractère gras est absente dans la version du poème publiée dans La Revue du Monde Nouveau n°2 datée du 1er avril 1874. En revanche, elle est présente dans le manuscrit retravaillé que Germain Nouveau adressa -plus tard, semble-t-il- à Mallarmé.
 
Souvent l'édition de La Pléiade est pudibonde... Dans les riches annotations de cette prestigieuse collection, Pierre-Olivier Waltzet précise à ce sujet : " Le manuscrit joint à la lettre (lettre inconnue) à Mallarmé représentant un état amélioré du texte, c'est donc celui-ci que nous reproduisons." Quelques lignes plus loin, l'exégète annote : "Dans le manuscrit Mallarmé, une strophe supplémentaire, entre les strophes VII et VIII :"
Quiz de cette contradiction ????
 

 


Rêve claustral

 
Je vous connais comme elle, ô murs, travail des nonnes,
Préaux fleuris d'amours furtifs, silencieux
Parloirs, où, par la nuit, l'âme des lunes bonnes
Se distille, rosée errante de leurs yeux ;
 
Cour grise où tourne le soulier lacé des grandes,
Cachant sous de longs cils des yeux endoloris,
S'imaginant, le soir de mystiques offrandes,
Causer dans leurs rideaux avec de purs esprits.
 
Je vous ai vus, ô lents tours noirs où les plus braves
Rentrent avec l'effroi du parler patelin ;
Et je vous aime aussi, novices, pour les graves
Désirs tapis aux plis de vos jupes de lin.
 
Dortoirs religieux, vous me bercez comme elle :
Là, le sommeil est le seul des péchés permis,
Et l'on entend monter, bouffonne et solennelle,
Leur jeune haleine aux dents des anges endormis.
 
Je vous adore, froid parfum des sacristies,
Chœur d'agate où le jour, sous un rideau sanglant,
Voit éclore parmi la danse des hosties,
Le rêve violet d'un doux évêque blanc ;
 
Chapelle de soupirs, grille, ombre jalouse
Où la pensionnaire aux essors fabuleux
Reluque avec le cœur d'une petite épouse
Un séraphin charmant, pâle au fond des cieux bleus ;
 
Prises de voile, où la vierge, en des frissons vagues,
Sur l'autel, dont la marche a sacré ses genoux
Écoute sa toison, qui va fleurir en bagues,
Choir sous les ciseaux saints, terrifiants et doux.
 
Études du soir, pleurs des cellules, tonnelle
Où la chère mère a coutume d'attirer
Sur ces deux seins sanglés de bure une belle enfant :
Obscures amitiés dont Jésus doit pleurer !
 
Celle qu'avec le nard pudique d'un roi mage
J'encense dans mon cœur se meurt là ; j'ai pu voir
Ses yeux, lampes d'amour où brûle mon image,
Et je m'en suis allé, bien ivre… un certain soir !…
 
Ô toi qui vit dans ces solitudes de femme
Et qui n'as dû garder de ton été premier
Qu'à peine assez de corps pour contenir une âme,
Colombe en route pour l'éternel colombier ;
 
Cieux choisis d'où l'on voit pleuvoir encor des mannes
Et descendre sur les fronts des langues de feu,
Ma bouche - en vous rêvant - faite aux argots profanes,
Bégaie une oraison : je me trompe avec Dieu.
 

Vergers mûrs où la sainte a le respect des mouches,
Cours grises, encensoirs berceurs, avents jeûnés,
Vers vous - comme à vos pieds, chères saintes nitouches -
Je m'agenouille avec la larme des damnés.

 

            Germain Nouveau (1851-1920)

accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

 
   
Bibliographie :
- Lautréamont Germain Nouveau Oeuvres complètes, Gallimard, collection La Pléiade, 1988.
- Parcours à travers l'oeuvre de Clovis Trouille 1889-1975, Clovis Prévost, Éditions Melies-s, 1999.


Liens lesbiens :
???
   
www.saphisme.com
Page entoilée le 28/06/2003 et mise à jour le 01/01/2004

© Copyright 1999-2010

pour écrire à la webmastrice : contact@saphisme.com

Édition sur le net :

- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes littéraires ou scientifiques qualifiés de lesbiens par abus de langage
- d'une iconographie et d'une pinacothèque dénommées pompeusement "musée lesbien".


Par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.