L'ode à L'égal des Dieux de Sappho traduite par Jacques Amyot (1513-1593)

 
Né à Melun en 1513, Jacques Amyot devint précepteur des enfants d’Henri II , puis grand aumônier de France et évêque d’Auxerre où il décéda à 80 ans. L’histoire littéraire retient son nom car il traduisit entre autres les Vies des hommes illustres ou Vies parallèles (1559) et les Oeuvres morales (1572, Vascosan) de Putarque qui fait allusion à l’ode sapphique II L'Egal des Dieux conservé grâce au Pseudo-Longin. Amyot s’applique à la traduire et à l’insérer dans sa traduction des Oeuvres morales.

Chanson de Sappho

- Egal aux Dieux ; à mon advis,
Est celui qui peult vis à vis
Ouir tes gracieux devis
Et ce doulx rire

- Qui le coeur hors du sein me tire,
Qui tout l’entendement me vire
Dessus, dessoubs, tant il admire ;
Quand je te voy,

- Soudainement je m’apercoy
Que toute voix default en moy,
Que ma langue n’a plus en soy
Rien de langage.

- Une rougeur de feu volage
Me court soubs le cuir au visage
Mes yeux n’ont plus de voir l’usage,
Je sens tinter

- Mes aureilles sans escoutter,
Froide sueur me dégoutter
Par tous les membres, et suinter
D’humeur glacée,

- Puis d’un tremblement conquassée
Je demeure pasle effacée
Plus que l’herbe jaulne passée,
Finablement,

- Je me trouve en ce troublement
A demy-morte, ensemblement
Aiant perdu tout mouvement,
Pouls et halene.

Dans sur quelques traductions d’une ode de Sappho (in Bulletin de l’association de Guillaume Budé décembre 1958), Robert Aulotte fait une critique fort intéressante de cette traduction. Amyot est avant tout, pour lui, un prosateur et non un excellent poète. A ses yeux, sa traduction a davantage d’intérêt humain que littéraire. Amyot a tenté de rivaliser avec Ronsard, Belleau, Baïf et les autres poètes du XVIe siècle. Il a tenté aussi de s’approcher de la strophe sapphique en rimant aaab au dépend d’une traduction qui affaiblit le sentiment sapphique.

Ici la critique de Robert Aulotte : Sur quelques traductions d'une ode de Sappho (1958).

 

accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

 

Bibliosapphisme :

- index des auteurs anciens
- bibliosapphisme des XVI au XVIIIe s.
- bibliosapphisme à partir du XIXe siècle

Bibliographie :
???

Liens lesbiens :
???

 

© Copyright www.saphisme.com 1999-2011

pour écrire à la webmastrice : contact@saphisme.com


Page entoilée le

16/06/2009 et mise à jour le 0/0/2009


Édition sur le web :
- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes par des auteurs qualifiés "lesbiens" par abus de langage dans
www.litterature-lesbienne.com
- d'une iconographie et d'une pinacothèque dénommées pompeusement "musée lesbien"
par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.