La notice de Sapho par le poète lyonnais Symphorien Champier (1471-1537 ou 39)

 
Champier, dit Camperius ou Campegius (Saint-Symphorien-le-Châtel en 1471 – Lyon, 1537 ou 1539) étudie les humanités à Paris, la médecine à Montpellier et s’établit à Lyon. Médecin d’Antoine, duc de Lorraine, il l’accompagne en Italie et participe à la bataille de Marignan. Echevin de Lyon en 1520 et 1533, il y fonde le Collège de la Trinité (1527) et jette les bases du futur Collège des médecins de Lyon. Thérapeute hellénisant, poète, théologien, philosophe, astrologue, il écrit, en usant parfois de pseudonymes variés, en latin ou en françois, plus de cent ouvrages, bien édités et illustrés, dont de précieux incunables devenus fort rares. Moraliste en sa Nef des dames vertueuses (Arnolet, Lyon, 1503, in-4°) partiellement traduite de Ficin, Symphorien Champier s’inspire de la conception ficinienne de l’amour, et prêche plutôt l’amour épuré que platonique.
Mireille Huchon dans son ouvrage Louise Labé une créature de papier (Droz, 2006, p. 99) commente :

« Symhorien Champier, dans la Nef des dames vertueuses de 1515, consacrait une notice à Sappho, soulignant la merveilleuse douceur de sa veine poétique, son excellence dans les vers sapphiques. Sappho était donc au début du siècle, une des figures emblématiques du cercle artistique de Fourvières. »

 

« De sapho poetique.
Sapho fut d’une isle de grece nommee lesbo poetique tresnoble et d’une voine merveilleusement doulce et plus ayant de fureur a metres liriques que aultres. Et trouva ung gendre de metres que nous avons qui d’elle est appelle saphique. Et passa tous ceulx de son temps en ce gendre de metre. De ceste sapho a feing ovide une epistolle a phaon de grand stille et merveilleuse doulceur. »

in Nef des dames vertueuses (1515) par Symphorien Champier (1471-1537 ou 39)

 
	  

accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

 

Bibliosapphisme :

- index des auteurs anciens
- bibliosapphisme des XVI au XVIIIe s.
- bibliosapphisme à partir du XIXe siècle

Bibliographie personnelle :
- Dictionnaire des Lettres Françaises publié sous la direction de Monseigneur Georges Grente de l'Académie française, archevêque-évêque du Mans, Albert Pauphilet, professeur à la Sorbonne, directeur de l'Ecole Normale Supérieure, Mgr Louis Pichard, doyen de la faculté des lettres de l'Institut Catholique de Paris, Robert Barroux Conservateur des Archives de la ville de Paris ; le Seixième Siècle, Paris 1951, Arthème Fayard, Editeur.

- Huchon Mireille : Louise Labé une créature de papier (Droz, Genève, 2006, 483 p. 22 €)

Liens lesbiens :
???

 

© Copyright www.saphisme.com 1999-2011

pour écrire à la webmastrice : contact@saphisme.com


Page entoilée le

01/12/2008 et mise à jour le /0/0


Édition sur le web :
- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes par des auteurs qualifiés "lesbiens" par abus de langage dans
www.litterature-lesbienne.com
- d'une iconographie et d'une pinacothèque dénommées pompeusement "musée lesbien"
par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.