DE L'HOMOSEXUALITE FÉMININE EN DENIS SANGUIN DE SAINT-PAVIN (1595-1670)  

 

La notice biographique de Denis Sanguin de Saint-Pavin écrite par M. Rivière dans Les amours masculines (Lieu Commun 1984) mentionne :
" Fils du Cardinal de Guise, président au Parlement, et parent du chancelier Séguier, Denis Sanguin de SAINT PAVIN (1595-1670) choisit la carrière ecclésiastique, en dépit de son peu de foi. Pourvu d'une abbaye, qu'il transforme en retraite voluptueuse, il s'entoure de jeunes amants avec si peu de discrétion que Boileau l'attaque dans ses vers. Saint Pavin ose prendre le titre de prince de Sodome, provocation insupportable pour ses contemporains. Ses poésies furent publiées en 1655, à l'exception des pages concernant l'homosexualité. "
D'après Frédéric Lachèvre et son disciple Louis Perceau, le père de Denis Sanguin est moins illustre et se nomme Jacques Sanguin, sieur de Livry, conseiller au Parlement, élu trois fois prévôt des marchands de la ville de Paris.
" Denis Sanguin entra dans les ordres et obtint successivement les prieurés de Saint-Pavin des Chaps, de Saint-Cosme et Saint-Damien. Sa vie ne fut pas des plus austères et il ne cachait pas son incrédulité. Il écrivit un sonnet contre Boileau dans lequel il l'accuse de plagiat ce qui lui valut l'épigramme Contre un athée de Boileau ".
Saint-Pavin était bossu, tellement goutteux qu'il ne se déplaçait qu'en chaise à porteurs. Il acheva sa carrière ecclésiastique en qualité d'aumônier et conseiller du Roi ad honores. Il fut l'ami de la Marquise de Sévigné, il fréquenta amoureusement les hommes et les femmes, dont l'une d'elle lui donna un fils, curé de Tierceville près Bayeux. Malgré de nombreuses références dans les vers de Saint-Pavin à la sodomie et à l'amour entre hommes, son biographe Frédéric Lachèvre écrit : "L'ami de Madame de Sévigné n'a cependant jamais été un sodomite, sa réputation est venue de ses vers." Comme d'autres qui refusèrent de voir en Sappho une femme amoureuse des femmes, M. Lachèvre, sans nier les moeurs libertines de Saint-Pavin, nia ses penchants homosexuels et ne pouvait imaginer la bisexualité, concept à peine découvert à son époque. Malgré son surnom de Prince de Sodome, Saint-Pavin ne fut jamais inquiété pour ses écrits libertins où le saphisme à moindre mesure que l'homosexualité masculine est évoquée de trois manières.

 

Gloire littéraire : antonomase saphique

Sonnets libertins & lesbiens

Traductions d'épigrammes tribadiques de Martial

 

GLOIRE LITTÉRAIRE : ANTONOMASE SAPPHIQUE

 

Madeleine de Scudéry dans son roman "Clélie" décrit élogieusement la Marquise de Sévigné sous les traits de la princesse Clarinthe. Ami de la grande épistolière la Marquise de Sévigné, jaloux de tout discours élogieux adressé à celle qu'il chérit, Saint-Pavin cache la romancière Madeleine de Scudéry sous l'antonomase saphique et dénigre le portrait fait de "l'héroïne" :

 

 

"Sappho faisant une peinture

De l'héroïne de ce temps,

Croit l'obliger, mais à mon sens,

Son pinceau lui fait une injure."

 


SONNETS LIBERTINS & LESBIENS

 SONNET LIBERTIN

Amarante, dans un ouvrage
Fait pour Boissat, nommé L'Esprit,
Sur les plus savans de notre âge
L'art de bien écrire enchérit.

J'estime encore davantage
Les vers que pour Flore elle écrit :
Ils sont plus selon mon usage,
J'ayme les douceurs qu'elle y dit.

Tous deux, l'asme assez raisonnable
Nous courtisons notre semblable,
N'aymant le reste qu'à demy ;

Sans l'accuser d'une infamie,
J'écris souvent à mon amy,
Comme elle écrit à son amie.

 

 
XXXIII

(numérotation du Cabinet Secret du Parnasse par Louis Perceau,

sonnet publié en1861 par Paulin Paris)

Deux belles s'ayment tendrement,
L'une pour l'autre s'interesse,
Et du mesme trait qui les blesse
Elles souffrent également.

Sans se plaindre de leur tourment,
Toutes deux soupirent sans cesse :
Tantost l'amant est la maitresse,
Tantost la maitresse est l'amant.

Quoy qu'elles fassent pour se plaire,
Leur cœur ne se peut satisfaire,
Elles perdent leurs plus beaux jours.

Ces Innocentes qui s'abusent,
Cherchent en vain, dans leurs amours,
Les plaisirs qu'elles nous refusent.

Ce sonnet est cité par Marie-Jo Bonnet dans sa pause poétique d'Un choix sans équivoque et par Michel Loude, auteur de la littérature érotique et libertine au XVIIe siècle.

 

 


ÉPIGRAMMES DE MARTIAL (40 - 104 ap. J.-C.) IMITÉES PAR DENIS SANGUIN DE SAINT-PAVIN (1595-1670)

 

IMITATION DE L'EPIGRAMME DE MARTIAL I 90

Ne voyant homme, ni garçon,
Lise, en modestie, en sagesse,
Sembloit donner quelque leçon
Mesme à la plus sage Lucrèce .
Cependant, la bonne bougresse
S'en donnoit de belle façon.
On a découvert ce mystère,
Silvandre, et pour notre malheur,
On a bien veû qu'un adultère
Se pouvoit faire sans fouteur.

XXIV

(numérotation du Cabinet Secret du Parnasse par Louis Perceau
épigramme publiée en 1861 par Paulin, Paris)

Quoy que l'amour de Célimene
Couste à cent femmes le trépas,
Tircis, je ne me plaindrois pas
Qu'elle voulût aymer la mienne.

 

 

 


 


accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

 
   
Bibliographie :

1 - Le libertinage au XVIIe siècle, Disciples et successeurs de Théophile de Viau, la Vie et les Poésies libertines inédites de Des Barreaux (1599-1673) et de Saint-Pavin (1595-1670) par Frédéric Lachèvre, Ed. Slatkine Reprints Genève 1968, Réimpression des Editions de Paris, 1909-1928.

2 -LE CABINET SECRET DU PARNASSE, receuil de poésies libres, rares ou peu connues, pour servir de Supplément aux Œuvres dites complètes des poètes français, THEOPHILE DE VIAU ET LES LIBERTINS Théophile de Viau - Le Sieur de la Ronce - Guillaume Colletet - Le Sieur de La Porte - Jean de La Fontaine - Saint-Pavin - Claude Le Petit - Le Chanoine Maucroix - L' Abbé de Chaulieu. Textes revus sur les Editions anciennes et les manuscrits et publiés avec notes , variantes, Bibliographie et Glossaire par LOUIS PERCEAU. PARIS, Au Cabinet du Livre 79, RUE DE VAUGIRARD, 79 1935. Exemplaire numéro 351 avec dédicace de l'auteur.

3 - Littérature érotique et libertine au XVIIe siècle, Essai par Michel Loude, Aléas éditeur 1994, Lyon - cite Bensérade au sujet du blason, éloge de la bouche mais ne le cite pas dans son chapitre Le XVIIe siècle et l'homosexualité où les amours féminines sont abordées avec Saint-Pavin.

4 - Histoire de la poésie française par Robert Sabatier en 9 volumes, Albin Michel, 1975.

5 - Un choix sans équivoque, Recherches historiques sur les relations amoureuses entre les femmes XVIe-XXe siècle, par Marie-Jo Bonnet, éditions Denoël-Gonthier, 1981.

6 - Les relations amoureuses entre les femmes par Marie-Jo Bonnet, éditions Odile Jacob, 1995.



Liens lesbiens :
???
   
www.saphisme.com
Page entoilée le 22/03/2003 et mise à jour le 07/02/2004

© Copyright 1999-2010

pour écrire à la webmastrice : contact@saphisme.com

Édition sur le net :

- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes littéraires ou scientifiques qualifiés de lesbiens par abus de langage
- d'une iconographie et d'une pinacothèque dénommées pompeusement "musée lesbien".


Par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.