Poèmes en fa mineur pour femmes majeures ou

Du saphisme chez Jocelyne Chourry commenté par Pierre Béarn

 
Sans vergogne, je recopie ici la page de Pierre Béarn qu’il consacre à Josselyne Chourry dans son excellent livre L’Erotisme dans la poésie féminine (Au Terrain vague J-J Pauvert, 1993).


« On retrouve les lesbiennes dans Poèmes en fa mineur pour femmes majeures, de Josselyne Chourry, qui estime que ses poèmes pour femmes doivent être lus par des hommes. Cet ensemble me fut recommandé par André Desforges.
Dans son préambule, Josselyne Chourry précise que ses poèmes intimistes et libérés ne sont pas à mettre entre les mains des Phallocrates, misogynes, sexistes, hypocrites, intolérants, etc.

Et la voilà partie :

Je bois le sel de nos étreintes
Je suis vestale en prière
A la chapelle de tes désirs…

Un corps acidulé que l’on suce
Comme un bonbon généreux…
Je m’abreuve à la source
De son sexe fruité…

Je greffe mon corps sur ta peau de pêche…

A doigts de velours, je joue des impromptus
Des hymnes de tendresses sur la portée de son corps
Je butine son sexe bouton de rose…
Son plaisir est un chant d’oiseau…

 

Bravo ! Mais pourquoi se gênerait-elle ? A sa place, j’en aurais fait tout autant, avec le même plaisir. Un homme n’est pas complet s’il n’est pas aussi lesbien.

Adepte passionnée des plaisirs de Sapho, Josselyne Chourry égrène et commente ses ébats et ses conquêtes de femme à femme. Toutes y passent : les femmes –océans (coques béantes à fleur de sable), les Femmes-orchestre (j’accorde la symphonie de nos corps sur le violon de ses reins), les Femmes-oiseaux (j’ouvre les portes de leur cage dorée), les femmes-roman (du bout des doigts elles lisent des je t’aime en caractères érotiques), les femmes-volupté (je brûle mes émois sur la margelle de ta bouche câline), les femmes-bateau (je bois le sel de nos étreintes), etc.

Quel palmarès ! Faut-il conclure qu’il est plus aisé de trouver un partenaire lorsqu’on pratique le femme-femme, ou l’homme-homme ? Tout un art qui prend ici ses aises :

Je te veux, sexe retroussé, à vif de mes désirs.

Et allez donc ! Un beau voyage aux multiples visages, auquel elle nous permet de participer de loin. Cherchant à se justifier, elle souhaite que ses poèmes « soient un pas vers la tolérance » !

Au détour d’une rue,
une femme-orchestre bat la mesure de mon coeur
et je martèle de mes poings son ventre tambour
en rythmes sauvages.
J’accorde la symphonie
de nos corps sur le violon de ses reins en un fa
mineur pour femmes majeures.

 
	  

accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

 

Bibliosapphisme :

- index des auteurs anciens
- bibliosapphisme des XVI au XVIIIe s.
- bibliosapphisme à partir du XIXe siècle

Bibliographie :
- Pierre Béarn : L’Erotisme dans la poésie féminine (Au Terrain vague J-J Pauvert, 1993).

Liens lesbiens :
???

 

© Copyright www.saphisme.com 1999-2011

pour écrire à la webmastrice : contact@saphisme.com


Page entoilée le

31/03/2009 et mise à jour le /0/00


Édition sur le web :
- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes par des auteurs qualifiés "lesbiens" par abus de langage dans
www.litterature-lesbienne.com
- d'une iconographie et d'une pinacothèque dénommées pompeusement "musée lesbien"
par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.