Étreintes sacrilèges (messes paiennes) Tribades sonnets de Lucio Dornano

et eaux-fortes de Luc Lafnet (1926)

 

LUCIO DORNANO (sonnets édités en 1926)
 
Eau-forte du graveur belge Luc Lafnet
 
           
 
Bibliothèque personnelle :
- EDITION ORIGINALE TIREE A 110 EXEMPLAIRES SUR VERGE D'ARCHES TEINTE : CENT EXEMPLAIRES NUMEROTES DE 1 A 100, DIX EXEMPLAIRES CHIFFRES DE A à J "HORS COMMERCE" N° 44 (1926).
 


Ce recueil comprend 13 sonnets. L'auteur en donne l'index suivant en fin d'ouvrage :

INDEX

ORTHODOXIE PROFANE.

                        SACRILEGE

                        MARIE MAGDALA

                        PURIFICATION.

                        LES CROISES.

                        RESURRECTION.

                        LES PROSCRITS.

                        TRIBADES.

                        SABBAT.

                        BABYLONE.

                        LES MARTYRS.

                        EPITAPHE.

                        EVASION.

                        MEDITATION.

 

 

 

 

accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

 

   

Bibliosapphisme :

index des auteurs anciens - bibliosapphisme des XVI au XVIIIe s. - bibliosapphisme à partir du XIXe siècle


Bibliographie :

Lucio Dornano : Etreintes sacrilèges (messes paiennes) sonnets de Lucio Dornano eaux-fortes de Luc Lafnet, éditions Girard & Bunino 32 rue Gabrielle, Paris-Montmartre - édition originale tirée à cent dix exemplaires sur vergé d'Arches teinté : cent exemplaires numérotés de 1 à 100, dix exemplaires chiffrés de A à J "hors commerce". N° 44 - Achevé d'imprimer le 10 juin 1926 sur les presses de Girard & Bunino eaux fortes tirées par Delatre.

   
www.saphisme.com
Page entoilée le 28/06/2003 et mise à jour le 09/02/2008

© Copyright 1999-2010

pour écrire à la webmastrice : contact@saphisme.com

Édition sur le net :

- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes littéraires ou scientifiques qualifiés de lesbiens par abus de langage
- d'une iconographie et d'une pinacothèque dénommées pompeusement "musée lesbien".


Par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.