DE L'HOMOSEXUALITE FEMININE CHEZ ISABELLE ROSSIGNOL (1965-20..) 

 

Isabelle Rossignol est l'auteure d'une thèse pubiée chez l'Harmattan : "L'invention des ateliers d'écriture en France, analyse comparative de sept courants clés". (1996)

 

Elle a également publié aux éditions du Rouergue :

Petites Morts (1998)

Vomica (1999)

Une nuit ordinaire (2001)

Petites Morts, livre épais et grand comme un gant de toilette, est un bijou pour les amateurs d'entomologie et de sexualité féminine. Lecteurs et lectrices découvrent en quatorze chapitres les mœurs sexuelles de treize insectes cachés sous leur nom scientique latin :

- Odynerus labiatus p. 11
- Baëtis rodani p. 13
- Lagnatus testae p. 19
- Corixa crocuta p. 25
- Eucelis sordidus p. 27
- Pleuropodia I p. 33
- Thripidae p. 37
- Lepisma saccharina p. 41
- Pleuropodia II p. 45
- Nepa rubra p. 49
- Dysdera velia p. 53
- Onygompus ardens p. 57
- Tricobius p. 61
- Hylahus pleidae p. 65

Ainsi le Pleuropodia I est le sixième chapitre en commençant par le début et Pleuropodia II est le sixième chapitre en commençant par la fin.

Ces mœurs animales sexuelles décrites avec précision introduisent à chaque chapitre un souvenir d'enfance, d'adolescence ou de jeunesse.

En 1999, aux éditions Stock, Christine Angot fit un tabac médiatique avec le roman Inceste et sa première ligne « j’ai été homosexuelle pendant trois mois ». Un an plus tôt, aux éditions du Rouergue, Isabelle Rossignol avec « j’ai cru devenir homosexuelle » de son livre "Petites morts" se freillait difficilement une place parmi les quatre centaines de romans parus.

PETITES MORTS

Pleuropodia I I


"L’appareil génital des femelles Pleuropodia est remarquable par son état intersexué. Les ovaires comprennent deux parties, l’une antérieure en forme de croissant, l’autre postérieure, arrondie et jaunâtre : il s’agit en fait d’un testicule arrêté dans son développement. Bien que des sécrétions médullaires masculinisent l’ensemble de l’appareil génital, la femelle Pleuropodia est dotée d’un clitoris et d’un vagin. Ce dernier présente toutefois une particularité puisque ses parois sont accolées et que sa cavité est remplacée par un ruban cellulaire plein. Pour qu’il y ait accouplement, le mâle doit donc utiliser la force.
Au printemps, mâles et femelles courent en tous sens. Le mâle cherche à attraper une femelle tandis que celle-ci essaie de lui échapper. Pourtant, le mâle parvient toujours à attraper une femelle. Cette dernière se voit alors conduite jusqu’à une galerie, conçue par le mâle pour l’accouplement. Lorsque les deux
Pleuropodia sont entrés dans la galerie, le mâle la referme sur eux et l’accouplement se produit.

J’avais donc découvert que j’étais une femme qui ne pouvait pas faire l’amour.

Mais une femme qui ne peut pas faire l’amour, qu’est-ce que c’est ? Si je tente aujourd’hui d’y repenser, je reste face à l’inimaginable. Quelle était cette fermeture ? Comment a-t-il été possible que jamais mon sexe ne se soit ouvert ? Pourquoi n’ai-je pu maîtriser cette partie de mon corps, lui dire comme à une bouche ou à un œil : « Ouvre-toi !» ?

J’avais vingt ans. J’ai pensé entrer dans les ordres. J’ai cru devenir homosexuelle, mais je n’ai voulu ni l’un ni l’autre, par désir de vérité, par dégoût de la capitulation, par sévérité.

Il m’a donc fallu guérir. Apprendre à dessiner mon sexe et à comprendre sa place dans mon corps. Il a fallu que je me touche, avec mes doigts mais surtout avec ce que j’avais de différent des autres… Je veux dire qu’il m’a fallu apprendre à me détacher, à devenir unique et à me reconnaître : entrer en moi pour qu’un autre y puisse venir."

Isabelle Rossignol, Petites Morts, © Éditions du Rouergue, 1998.

 

 



 

.

 

Page inachevée.

accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

 
Bibliographie :
???

Liens lesbiens :
???

 

© Copyright www.saphisme.com 1999-2011

pour écrire à la webmastrice : contact@saphisme.com


Page entoilée le

28/06/2003 et mise à jour le 30/09/2005


Édition sur le web :
- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes par des auteurs qualifiés "lesbiens" par abus de langage dans
www.litterature-lesbienne.com
- d'une iconographie et d'une pinacothèque dénommées pompeusement "musée lesbien"
par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.